Archives de Tag: jason wu

[Dans l’objectif] : Jason WU

Une des questions qu’on me pose souvent lors de la première rencontre est « est ce que t’es 100% française » (non, mes amis ne bossent ni pour Eric Besson, ni pour Brice Hortefeux). Car oui, le fait d’être asiatique et bien parler français (cela dit, je commets de temps en temps quelques petites fautes – un bon moyen de me démasquer tiens), ça rend les gens perplexe comme si c’est anormale de venir d’ailleurs et bien parler la langue de Molière (avec un pointe d’accent quand même, faut pas croire hein).

Si je trouve clichés les slogans  « je suis de couleur/asiatique/viens d’un milieu défavorisé et malgré ça, je réussi dans la vie » , je ne suis pas moins fière quand je découvre des artistes, des scientifiques, des romanciers…qui sont asiatiques (s’ils sont vietnamiens, alors là je vais raconter l’histoire pendant des mois et des mois lol). Comme quoi, même si je ne revendique pas haut et fort le fait d’être asiatique, que je ne participe pas non plus aux manifestations contre le racisme, je suis très attentive à l’émergence des nouveaux talents venant de mon continent. Et voir que depuis ces 2 dernières années, de plus en plus de stylistes asiatiques comme Alexander Wang, Jason Wu, Limi Feu, Philip Lim qui réussissent sur la scène internationale et qui font tourner la planète mode, il n’y a rien qui ne me rend plus euphorique et fière.

J’ai donc décidé de créer une rubrique [Dans l’objectif] pour vous faire découvrir des artistes, des stylistes, des créateurs, des mannequins qui m’émeunt, qui me fascinent, un grand zoom sur mes coups de coeur du moment quoi.

Pour commencer, je vais parler de Jason WU. Pour quoi, parce que c’est le chouchou styliste de Mrs O (non pas Jackie O) mais Michelle Obama. Et que la famille Obama, je les kiffe. Et puis, parce que ses créations sont carrément canons.

090121-jason-wu-.aspx65244PageMainImageRef

« Créateur d’origine chinoise, Jason Wu grandit entre Taipei, Vancouver et Tokyo. Dès 9 ans, il dessine des silhouettes féminines, imagine des vêtements et apprend à coudre. Ses premiers mannequins seront des poupées. Adolescent, Jason WU poursuit son apprentissage artistique : après avoir étudié la sculpture à l’âge de 14 ans à Tokyo, le lycéen étudie à Paris. Vivre dans la capitale de la mode sera une révélation : il deviendra styliste de mode. »
De ce beau parcours, Jason Wu combine le dressing d’une vie moderne avec l’esprit et le souci du détail de la Haute Couture de manière innovante.  Pour plus d’infos sur sa biographie, je vous conseille d’aller sur le site de Ykone qui a fait un article très complet sur son parcours.

Voici quelques créations lors de son dernier défilé pour le printemps 2010, j’ai choisi les looks qui m’ont le plus inspiré :  l’élégance de la coupe, de la légèreté avec le choix des matières, du pep’s avec des couleurs flamboyantes mais pas écarlates, voilà ce que j’adorerais me mettre pour le printemps prochain.

Picture_1_2

Picture_9

Picture_10

Picture_12

Picture_17

Picture_6

Picture_5

Credit photo : Jason Wu studio

One of the questions that people often ask me when they first meet me is « are you 100 % French  » (no, my friends don’t work for Eric Besson, neither for Brice Hortefeux). Because yes, the fact of being Asian and good speaking French (having said that, I commit sometime some small faults – a good means to unmask me lol), that makes people perplexed as if it is abnormal to come elsewhere and to speak fluently the language of Molière (with a light accent LOL).

If I find dumped slogans  » I am black/asian/coming from a discriminated middle and in spite of that, I made a success of mylife « , I am not less proud when I discover artists, scientists, novelists who are Asian (if they are Vietnamese, then there I am going to tell the story during months and months lol). As what, even if I do not claim out loud the fact of being Asian, even if I don’t participate either in an antiracism demonstration,  I am very attentive to the emergence of the new talents coming from my continent. And see that for these last 2 years, more and more Asian stylists as Alexander Wang, Jason Wu, Limi Feu, Philip Lim which succeed on the fashion planet and the international scene, there is nothing which can make me more euphoric and proud.

I thus decided to create a column [In the objective] to make you discover artists, stylists, creators, models who fascinate me, a big zoom on my favorites of the moment.

To begin, I am going to speak about Jason WU. For what, because it is the scrunchie stylist of Mrs O (not Jackie O) but Michelle Obama. And the Obama family, me likey. And then, because his creations are astonishing.

Creator of chinese origin , Jason Wu grows between Taipei, Vancouver and Tokyo. From 9 years, he draws feminine silhouettes, imagines clothes and learns to sew. His first models will be dolls. Teenager, Jason  WU pursues his artistic learning(apprenticeship): having studied the sculpture at the age of 14 in Tokyo, the high school student studies in Paris. To live in the capital of the fashion will be a revelation: he will become a stylist of fashion.
From this wonderful career, Jason Wu combines the dressing of a modern life with the spirit and the concern of the detail of the High fashion in a innovative way. For more information onfhis biography, I advise you to go on the site Ykone which made a very complete article on his carrer.

Here is some creations of his last fashion show for spring 2010, I chose the looks which inspired me the most: the elegance of the cutting, the lightness with the choice of the materials, the pep with blazing colors but not scarlet, here is that I want to wear for the next spring


Publicités